search slide
search slide
pages bottom

La passion pour la photographie

passionDepuis l’aube des temps, la maîtrise des arts graphiques a été l’une des obsessions constantes de l’Homme. En effet, émotionné par une réalité subjective qui le dépassait souvent et qu’il cherchait ainsi à catharsiser, celui-ci, n’a eu de cesse d’user de son intelligence pour trouver le moyen idéal d’en capturer l’essence…Cette obsession de reproduction de la réalité fut ainsi à l’origine des célébrissimes peintures rupestres de la préhistoire, puis par la suite des inestimables toiles raffinées des grands peintres de la Rena issance.

A l’orée du 19e siècle, grâce aux travaux téméraires et avant-gardistes de quelques érudits de l’époque, un nouvel art graphique tenant quasiment de la magie de par son procédé révolutionnaire allait encore davantage encourager cette obsession: il s’agissait de la photographie ou littéralement “l’art de peindre avec la lumière”. En effet, contrairement aux autres catégories d’arts graphiques mises au point jusque là, la photographie ne reposait pas sur une reproduction subjective de la réalité mais au contraire sur une représentation objective de celle-ci en ce sens que son procédé permettait tout simplement de graver directement, à l’aide de la lumière, une scène réelle sur un support spécifique: le papier. Depuis l’avènement de ce miracle technologique, la passion pour l’image n’a ainsi eu de cesse de s’accroître.

Les tenants de la doctrine “naturaliste” y virent même leur moyen d’expression préféré inspirant du même coup une discipline contemporaine phare : le photo-journalisme… Mais ils ne furent pas les seuls puisque paradoxalement, par-delà sa faculté sans pareille de reproduire la réalité, la photographie n’en est pas moins devenue également aujourd’hui l’un des meilleurs vecteurs de l’art graphique tant et si bien qu’on a fini par le surnommer le 8e Art.

the-passion-of-the-railway-station-black-and-white-photography-1024x1280En effet, avec le temps et surtout avec l’évolution de la technologie, il est apparu que la photographie pouvait constituer également un outil de choix pour créer, ou tout simplement accentuer des effets esthétiques originaux nouveaux jamais atteints jusque là par les autres catégories d’arts graphiques tels la peinture ou la sculpture. Grâce à cet état de fait, la discipline est devenue aujourd’hui un pilier incontournable dans la plupart des secteurs artistiques comme le cinéma (où l’on retrouve systématiquement un directeur photo pour garantir les effets esthétiques visuels des films), les jeux vidéos ou encore la mode. Mais par-delà les professionnels, le virus de la photographie a également fait des ravages depuis plusieurs décennies déjà chez les amateurs qui l’ont désormais érigé au rang de hobby incontournable depuis notamment l’avènement du numérique.